UMF IASI - THE BEST WAY TO STUDY MEDICINE IN ROMANIA



84 appréciations
Hors-ligne
Les " péripéties " relatives aux cas des étudiants qui, dans un premier temps, ont été
inscrits sur la liste des admis puis " rayés " de cette liste des admis
ainsi que celles relatives à la décision de suspension des procédures
d'inscriptions définitives (qui étaient en cours mi-octobre) sont liées
au fait que le recteur par intérim de l'UMF IASI, le Pr Dr Dragos
Pieptu, s'est aperçu que des anomalies existaient manifestement dans la
procédure d'admission des candidats étrangers, constatant, entre autres,
que des étudiants qui avaient déposé des dossiers en parallèle en
médecine (tant en filière francophone qu'en filière anglophone) ainsi
que dentaire, avaient, au titre des 2 ou 3 dossiers ainsi déposés en
parallèle (ce qui est déjà " limite " comme façon de faire) des scores
très différents suivant la filière et ce pour le même dossier déposé,
différence que rien ne justifiait.
Ayant fait vérifier quelques dossiers de ce type, il a eu le sentiment que la procédure de sélection
des candidats était fortement suspecte de fraude.
Aussi il a :
- immédiatement fait suspendre les procédures d'inscriptions en 1ère année;
- alerté le Ministère de l’Éducation nationale
- demandé une enquête interne à l'UMF IASI ainsi qu'une enquête externe, diligentée par le Ministère de l’Éducation nationale
- déposé plainte
- organisé le re-examen et le " scorage " de tous les dossiers inscription reçu par l'UMF IASI, avec l'appui
des services du Ministère de l’Éducation nationale (et la " vraie " liste des candidats admis à l'UMF IASI, après nouvelle étude de tous
les dossiers, devrait être publiée ce soir [26/10/2015] ou demain, si
les délais initialement prévus pour ce re-examen ont pû être tenus).

Au total, M. le Recteur Dragos Pieptu a agit avec beaucoup de sang froid,
de rigueur et d’honnêteté, ne voulant surtout pas tenter de cacher ou
d'étouffer par le silence les anomalies qu'il a pu constater dans les
procédures, grâce à sa vigilance.

Après avoir diligenté toutes ces actions, il a par ailleurs présenté sa démission, " une démission pour l'’honneur " comme il l'a souligné et non " une démission de culpabilité ", puisque c'est effectivement lui qui a découvert, révélé et dénoncé les fraudes constatées sur quelques dossiers.

Il semble, en l'état actuel des constatations, que les fraudes ont concerné un certain nombre de candidats marocains.
Il convient de souligner que certains candidats font appel à des " officines " ( des " intermédiaires ") qui, moyennant finances +++, assureraient ( ? ) aux candidats plus de chance d'être reçus.
Quel est le rôle qu'ont pu jouer ces " intermédiaires " qui se proposent de faciliter les procédures d'inscription et d'aller
même jusqu'à déposer les dossiers des candidats auprès des secrétaires.
(relire les mises en garde que je vous ai déjà faites sur ce blog et dans ce
forum sur ces " intermédiaires ", notamment pour ceux qui, s’inscrivant à
CLUJ, m'avaient indiqué qu'ils envisageaient de passer par un "
intermédiaire ", car cela leur avait été vivement recommandé pour CLUJ
).
Des secrétaires se seraient-elles laissées " acheter " par ces " intermédiaires " pour  " pousser " les dossiers de certains candidats ?
C'est, entre autres, à ces questions que l’enquête pénale et l’enquête de la Direction Nationale Anticorruption  - DNA  -  (dont on connait l'intégrité, le sérieux et la pugnacité sans faille) devra répondre.

En tout état de cause, il faut rappeler aux candidats qui seraient passés par ces " intermédiaires ", qu'ils risquent d'être accusé (et inculpés ?) de corruption et
tentatives de corruption active pour avoir financé des procédures
suspectes de corruption.

On ne saurait d'ailleurs trop conseiller à l'UMF IASI de prendre des mesures pour interdire tout accès de ces dits " intermédiaires " aux locaux de l'UMF IASI et interdire à l’avenir que tout dossier puisse être déposé par des " intermédiaires " et non par  le candidat lui-même.

En tout état de cause, vous pourrez lire les plus récentes déclaration du
recteur de l'UMF IASI grâce à l'interview qu'il a donnée à OPINIA STUDENTEASCA http://www.opiniastudenteasca.ro/interviu/microfonul-de-serviciu/dragos-pieptu-am-simtit-ca-demisia-mea-ar-fi-un-lucru-care-l-ar-linisti-pe-ministru.html


condamner la corruption avec un simple téléphone




Le site de l'Ambassade de France en Roumanie invite d'ailleurs les
candidats à être très circonspects sur les sites / plateformes proposant
aux candidats de " faciliter " leurs démarches d'inscription :
http://www.ambafrance-ro.org/Inscriptions-et-scolarite :
" A signaler : Plusieurs sites/plateformes offrent aux étudiants la possibilité de
prendre en charge les procédures d’inscription moyennant paiement.
L’Ambassade de France met en garde contre ce genre de  services et
invite plutôt les étudiants à procéder, en se renseignant éventuellement
et au préalable auprès des présidents de corporation d’étudiants
francophones, à leur inscription sans intermédiaire et avec l’appui
éventuel des présidents de corporation d’étudiants francophones.
"

84 appréciations
Hors-ligne
J'ai vu que Gérard TRANCHET, dont je suis un " follower " assidu de sa page Facebook, a fédéré les informations relatives au " problème de l'UMF IASI " avec le hachtag  #listeoctobre2015  [ lien ]  
Bon suivi  avec ce hachtag  #listeoctobre2015  [ lien ] de cette "chaude "    actualité .... 


Ce sujet est fermé, vous ne pouvez pas y répondre

Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 853 autres membres