UMF IASI - THE BEST WAY TO STUDY MEDICINE IN ROMANIA

05 - La Faculté de médecine - LA RECONNAISSANCE DES DIPLOMES

Audio L hymne la joie

05 - La Faculté de médecine - LA RECONNAISSANCE DES DIPLOMES

 

La question de la reconnaissance des diplômes est régulièrement posée. 2 cas de figure sont essentiellement à envisager.

 

1er cas de figure : la reconnaissance du diplôme délivré par la Roumanie (et l'Université de médecine et de pharmacie de Iasi en particulier) par un état membre de l'Union européenne.

Elle est de plein droit et nul pays ne peut y faire obstacle.

Un pays peut simplement subordonner l’exercice médical au fait que soit vérifié, par un test de maîtrise de la langue du pays de l’Union européenne où l’exercice médical est envisagé, que le médecin ainsi diplômé possède suffisamment bien la langue du pays pour pouvoir d'une part comprendre les patients et d'autre part être compris par eux.

 

2ème cas de figure : la reconnaissance du diplôme délivré par la Roumanie (et l'Université de médecine et de pharmacie de Iasi en particulier) par un état non membre de l'Union européenne.

La reconnaissance est soumise au bon vouloir du pays, en fonction de règles plus ou moins strictes et contaignantes.

Les règles les plus strictes semblent être celles s'appliquant aux USA.

Il faut par exemple savoir qu'un professeur de médecine français n'a pas de reconnaissance ipso facto ni de son diplôme ni de son grade et de sa fonction universitaire et ne peut bénéficier d'une capacité d'exercice en plénitude de prérogatives, comme peut en bénéficier un médecin "de base" formé sur le territoire américain, fut-il de nationalité étrangère.

En effet la formation médicale française n'est pas reconnue par les USA, les facultés de médecine françaises ne répondant pas aux critères de qualité de l'enseignement nord-américain, n'étant pas accréditées et ne répondant pas au cahier des charges existant en la matière.

 

Malgré cela, les USA, contrairement aux pays de l'UE et de la France en particulier, ont 25% de médecins à diplôme étranger. Car, malgré la complexité du parcours pour obtenir la reconnaissance de leurs compétences médicales, les candidats sont tés nombreux.


Pour les USA, la règle est très simple : le candidat doit présenter les concours dits Step1, Step2CS et Step2CK pour pouvoir faire les études relatives à une spécialisation aux USA et les Step3 +  Board Exam pour pouvoir exercer aux USA, sans dérogation possible.

 

Pour pouvoir passer ces concours, le candidat doit avoir obtenu le diplôme de médecin, qui dans tous les pays de l'Union européenne (et en Suisse), sauf la France, est délivré à l'issue de la validation de la 6ème année d'études.

La France est en effet le seul pays d'Europe qui ne délivre pas le titre de "médecin" à la fin du deuxième cycle, mais uniquement à la fin de l'"Internat". Or les américains ne reconnaissent pas le CSCT comme équivalent au diplôme de médecin et ne reconnaissent pas l'internat français.

Au total un étudiant ayant fait ses études en France (qu'il soit de nationalité française ou autres) ne pourra être autorisé à entreprendre la série des concours qui le mèneront à une éventuelle autorisation d'exercer la médecine aux USA qu'à BAC +10 au mieux, alors qu'un étudiant ayant fait ses études de médecine dans un autre pays européen pourra débuter ce "parcours du combattant" à BAC+ 6.

Ceci sera le cas par exemple d'un étudiant ayant fait ses études en Roumanie, pays où, comme dans les autres pays européens (à l’exception donc de la France) le diplôme de médecin est attribué à la fin de la 6ème année validée.

Vous en concluez donc que, si vous voulez faire une carrière aux USA, mieux vaut faire vos études de médecine en Roumanie (ou dans un autre pays de l'UE [1]) plutôt qu'en France (vous "gagnez" au moins 4 ans dans votre parcours), surtout si vous y faites vos études dans une des filières d'enseignement anglophone !!!


Le "parcours du combattant" que le candidat à l'exercice médical sur le territoire américain doit entreprendre est le suivant :

 

Step1 -> 350 QCM de médecine "générale" -> anatomie, biochimie, physiologie, épidémiologie, statistiques, pathologie, psychiatrie, ...

Step2 CS -> examen pratique pour prouver sur des "faux-patients" que le candidat sait bien conduite une examen clinique : examiner le patient, rédiger l'observation médicale, donner le(s) diagnostic(s), demander les examens complémentaires adaptés et surtout communiquer de façon correct en anglais.

Step2 CK -> 400 questions de médecine pratiques : Emergency Medecine, Internal Medecine, Surgery, Ob/Gyn, Pediatrics, Psychiatry, ...

Step3 -> 500 questions sur 2 jours

Le coût de ces contrôles sont à la charge du candidat :

- pour le  Step1 et Step2CK compter environ  830 $ (voire plus pour la France) pour chaque éprueve

- pour le Step2CS compter environ 1 200 $ (sans oublier le prix du billet d'avion + le prix de l'hôtel, puisque ces contrôles de connaissances sont à passer sur le territoire américain).

 

Pour avoir une Residency aux USA (qu'on appelle le Matching), il faut avoir au Step1 soit plus de 90/100 pour la médecine interne, soit plus de 95 (voire 99/100) pour les residency plus compétitifs comme la chirurgie.

Pour avoir le Residency il faut commencer par faire "Apply" dés le mois de septembre, puis avoir les entretiens entre octobre et décembre, les résultats étant donnés en mars.

Géneralement les candidats "Apply" auprès d'une quarantaine d'hôpitaux, sur lesquels 5 donnent "acceptance" pour des entretiens, et finalement 2 acceptent (avec de la chance ...).

D'autres informations plus complètes pourront être obtenues sur les sites "officiels" :

The United States Medical Licensing Examination ® (USMLE®)

--> for description of the three-step examination for medical licensure in the United States 

The Educational Commission for Foreign Medical Graduates ® (ECFMG®)

--> for certification  to obtain an unrestricted license to practice medicine in the United States

 

Pour information, l’institut KAPLAN assure une préparation à ces contrôles de connaissances.

coordonnées en France :

44, rue de Miromesnil - 75008 Paris - france@sighteducation.com  -  +33(0)1 58 18 62 48

Beginning 2013 November 14th, Kaplan courses in France, Germany, Switzerland and Belgium will be delivered exclusively through our new Kaplan Certified Education Provider (KCEP),SIGHT Education: kaplan@sighteducation.com / +33 (0)1 45 66 55 33
USMLE Presentation and training at UMF IASI : https://www.facebook.com/events/648300181955556/?source=1

 

Pour les visas, il sera nécessaire de consulter les sites des ambassades américaines.

Vous devrez obligatoirement passer un entretien (oral) à l'Ambassade des USA de votre pays de résidence.

Cet entretien dure au moins 10 minutes, durant lesquelles on vous demandera d'expliquer vos motivations (in English of Course!) : pourquoi désirez-vous exercer aux États-Unis ? etc ...
Il faut être clair et concis.

On vous demandera de prouver que vous possédez les revenus nécessaires pour pouvoir vivre aux USA dans l'attente que vous puissiez exercer votre métier de médecin (quand vous y serez autorisé ...).

En général, on vous demandera également les justificatifs suivants:

- le récépissé SEVIS
- le formulaire I-20 (délivré par l'école ou l'université où vous aurez un complément éventuel de formation à faire)
- le formulaire DS-160
En tout état de cause, préparez votre passeport et consultez la liste des justificatifs à joindre à votre demande sur le site du gouvernement américain: http://french.france.usembassy.gov/niv/documents.html
 

Pour aller plus loin

--> le site  Etudier dans le monde

--> l'article Médecine : la Belgique veut moins d’étudiants français (études en français sans concours ni numerus clausus. Seuls 30% d’étudiants ne résidant pas depuis trois ans en Belgique seront autorisés en médecine et dentaire, par tirage au sort).

 

 

 

[1] l'avantage de la Roumanie est que cela reste un des pays de l'UE où les droits d'inscription sont les moins élevés (hors le cas très particulier de la France où les études sont quasiment "gratuites" [2]). En effet les droits d'inscription annuels ne s'y élèvent qu'à 5 000 €, à comparer à la somme de prés de 20 000 € demandée par exemple en Angleterre, à l'Université d'Oxford (quand aux USA, pour une Université comme Harvard, les frais de scolarité se montent à 27 000 € par an !).
[2] c'est au titre de ce principe d'études de médecine de facto quasiment "gratuites" en France, que de plus en plus de députés et sénateurs français défendent le fait que ce serait un juste retour des choses d'imposer pour une durée par exemple de 5 ans aux jeunes diplômés français, ayant fait leurs études de médecine en France, un service obligatoire dans les zones sous-médicalisées, pour assurer à la collectivité nationale un juste retour sur l'investissement financier que celle-ci a fait à leur profit, en leur offrant un enseignement et une formation gratuite, alors que dans tous les autres pays de l'UE ce n'est pas la collectivité nationale qui finance les dépenses de l'enseignement médical, mais pour partie non négligeable (cf. le cas de l'Angleterre) l'étudiant lui-même via les frais d'inscription et de scolarité dont il doit s'acquitter.

 

 





12/02/2014
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 737 autres membres